Pourquoi ce blog ?

1200-9011~Persitence-De-La-Memoire-AffichesJe m’appelle Silvère, j’ai 28 ans, je suis bibliothécaire, j’ai déjà un biblioblog qui s’appelle Bibliobsession. Je manquais d’un endroit pour m’exprimer en dehors de mon activité professionnelle.

Si vous souhaitez me contacter par mail


Ce blog sera mon Hypomnemata, il sera volontairement éclectique, il sera omnivore : un omnimata qui m’aidera à assimiler des idées, des sensations, des souvenirs, au sens digestif du terme.

Le terme grec d’hypomnemata peut se traduire tout simplement par supports de mémoire. Michel Foucault, dans un article de 1983 intitulé L’écriture de soi, écrit : « Les hypomnemata, au sens technique, pouvait être des livres de compte, des registres publics, des carnets individuels servant d’aire-mémoire» (Foucault, Dits et écrits, t2, p. 1237). Ce texte de Foucault a été remis au goût du jour par Bernard Stiegler.

Les hypomnemata sont, en tant qu’actes d’écriture de soi, une modalité de constitution de soi. Sans ces hypomnemata, le risque est grand de sombrer dans l’agitation de l’esprit (stultitia), c’est à dire dans une instabilité de l’attention, le changement des opinions et des volontés. Cette attitude se caractérise par le fait que l’esprit est tourné vers l’avenir, le rend curieux de nouveautés mais l’empêche de se constituer en propre. C’est ce que nous retrouvons dans le zapping d’aujourd’hui. « L’écriture des hypomnemata, écrit Foucault, s’oppose à cet éparpillement en fixant des éléments acquis et en constituant en quelque sorte « du passé» , vers lequel il est toujours possible de faire retour et retraite.» (Ibid. p.1239). (via Christian Fauré)

Je suis bibliothécaire et à ce titre très sensible à l’organisation et à la transmission de l’information, du savoir, des connaissances. Je crois à la contrainte créative, à la structure et à ses détournements.

Ce blog sera organisé comme une Omnimathèque, un catalogue d’omnimatas. Un Omnimata, c’est un mot que j’ai inventé, réunion d’omnivore et d’hypomnemata, en référence à la philosophie d’Heidegger :

Omnimata : objet du dévoilement de l’être, fixation publique du flux vers le dasein, statut supérieur du souvenir à la granularité nécessairement très fine.

En hommage au bibliothécaire indien Ranganathan, pionnier de la quête de la syntaxe absolue qui inventa en 1924 la Classification Colon, combinaison de ces facettes j’ajouterai des tags descriptifs à chaque Omnimata. L’ensemble de ce dispositif ressemble à cette carte.


Posted in Omnimyself by with 10 comments.

Comments

Pingbacks & Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>